Ladies European Tour
Ladies European Tour
LET SocialLET TwitterLET Facebook
LET FlickrLET YouTube
 
NewsVideos
YouTube
Sponsors & Suppliers sponsors, suppliers & partners
2014 Golf Chic Magazine
Golf Chic
MEDIA CENTRE sponsors, suppliers & partners
Sign up for the LET
NEWSLETTER
Website Login
Email:
Password:
Forgot Password?  
LET RSS feeds LET RSS feeds ladies European Tour Videos
Cassandra Kirkland, de l’équilibre avant toute chose
 Imprimer

Vainqueur du Ladies Open de Chine, en novembre 2012, Cassandra Kirkland fait forcément partie des candidates à l’équipe européenne de Solheim Cup. Mais, pour avoir des chances de faire partie des heureuses élues, il lui faudrait remporter une nouvelle victoire sur le LET. Ce qu’elle envisage sereinement.

« Ce serait un rêve de jouer la Solheim Cup mais, pour intégrer l’équipe, il faudrait que je gagne un autre tournoi », déclarait la joueuse française début juin, après le premier tour du Fourqueux Ladies Open, une épreuve du Let Access qui se disputait en région parisienne. Cassandra remportait brillamment ce tournoi deux jours plus tard mais, malheureusement, cela ne rentrait pas en compte pour le classement Solheim Cup.

Qu’importe ! « C’était un très bon entraînement parce qu’il y avait des joueuses assez fortes et que le parcours était bon, avec des greens roulants ce qui est important pour le putting et le petit jeu. Que ce soit sur un tournoi du LET ou d’un autre circuit, gagner est toujours très bon pour le mental », se réjouit Cassandra.

Pour ce qui est de la prochaine Solheim Cup, qui se jouera dans le Colorado au mois d’août, Cassandra se refuse à y croire plus qu’il ne le faudrait : « Depuis ma victoire en Chine, j’y pense un peu bien sûr mais je ne veux pas me mettre de pression. Je veux simplement continuer à bien jouer et on verra en fonction de mes résultats. »

Ce n’est pourtant pas l’envie qui lui manque de participer à ce sommet golfique organisé tous les deux ans. « Nous en rêvons toutes, bien sûr. J’en ai entendu parler par Ludivine Kreutz et Gwladys Nocera et l’idée que je m’en fais ressemble aux épreuves que je disputais lorsque je faisais partie d’une équipe universitaire aux Etats-Unis. J’aime beaucoup l’ambiance qui règne dans les tournois par équipes mais je suppose que celle de la Solheim Cup est 100 fois plus forte, avec la pression, tout ce public et la télévision ! »

La Parisienne est actuellement 33e du classement Solheim Cup. Malheureusement pour elles et les joueuses qui ont bien figuré lors du Ladies German Open, ce tournoi réduit à un tour et demi en raison des intempéries n’est pas comptabilisé. Cassandra avait pourtant réussi un nouveau top 10...

Et les chances de briller avant que l’équipe soit constituée s’amenuisent sévèrement : seuls trois tournois seront disputés avant le British Open... Le prochain, l’Open de Slovaquie, se jouera sans Cassandra. « Je n’aime pas trop ce tournoi. Il se déroule sur un  parcours très fatigant et surtout, chaque fois que je l’ai joué, j’ai perdu confiance. »

Avant d’aborder l’Open d’Espagne et le ISPS Handa Ladies European Masters, qui se joueront en juillet, autant donc rester sur la confiance acquise lors du Fourqueux Ladies Open et de l’Open de Chine. Ce succès obtenu en novembre 2012 était le premier obtenu sur le LET par notre joueuse, passée pro fin 2006. Ce triomphe était évidemment exceptionnel mais les conditions dans lesquelles il fut obtenu ne l’étaient pas moins.

« Je dois avouer que cette victoire n’était pas vraiment attendue, reconnaît Cassandra. Depuis mon passage chez les pros, j’avais été plusieurs fois près de gagner mais j’avais du mal à concrétiser. L’an dernier, je pense que j’étais plus loin, ma saison n’avait pas été très bonne. C’était donc une petite surprise. »

Le plus surprenant est sans doute que Cassandra ne se trouvait pas en Chine dans les meilleures conditions de bien figurer : lors du tournoi précédent, son caddy avait perdu son fer 6 ! Et c’est sans ce club primordial pour elle que Cassandra prenait le départ de l’épreuve qu’elle allait gagner.

« Mon sponsor Honma [un fabricant de clubs] n’avait pas eu le temps de m’envoyer un autre club et j’ai décidé de jouer sans fer 6. Du coup, je me suis enlevée une pression : je n’avais pas ce club, donc je n’avais aucune chance de gagner ! Je me suis juste dit que j’allais faire du mieux que je pourrais. Après coup, je me suis rendue compte que j’aurais eu besoin de ce club une bonne douzaine de fois pendant le tournoi ! Je crois que c’est grâce à ce fer 6 que je n’avais pas que j’ai gagné... »

Depuis, Cassandra a récupéré un nouveau fer 6 mais cette expérience reste l’objet d’une plaisanterie entre elle et Honma : « De temps en temps, ils me disent qu’ils vont me préparer une série spéciale, sans fer 6, pour que je gagne à nouveau... » Mais à Fourqueux, les adversaires de Cassandra ont pu vérifier qu’elle avait bel et bien un fer 6 dans son sac.

L’histoire de Cassandra Kirkland est elle aussi un peu particulière. Elle possède en effet la double nationalité française et américaine, puisque son père est originaire des Etats-Unis. C’est dans ce pays où elle a suivi un cursus universitaire pendant 4 ans que sa véritable vocation pour le golf est née.

« De 13 à 18 ans, j’ai fait partie des équipes nationales françaises, se souvient Cassandra. J’ai même obtenu quelques bons résultats, une demi-finale au British girls ou une médaille de bronze aux championnats d’Europe, mais je n’ai jamais eu aucune envie de passer pro à cette époque. Aux Etats-Unis, je suis tombée dans une très bonne équipe et c’est là que j’ai pris conscience que j’avais le niveau pour passer pro. Et lorsque j’ai obtenu ma carte, je me suis dit que c’était la plus belle chose que j’avais faite dans ma vie. »

Cette jeune femme de 28 ans aujourd’hui est donc parfaitement épanouie grâce au golf. Mais, à ses yeux, cela ne constitue que la moitié du chemin. « Je suis très heureuse de vivre du golf mais ce sport peut être tellement frustrant quand on passe une mauvaise semaine, qu’on a mal joué. On peut parfois avoir le moral dans les chaussettes. C’est d’autant plus important d’avoir des activités à côté, d’être épanouie en dehors du golf. Et pour avoir une vie équilibrée, il ne faut pas compter que sur le golf. »

Cassandra garde forcément en mémoire l’histoire tragique de celle qui était sa meilleure amie. « Elle jouait sur le circuit américain où elle gagnait bien sa vie mais elle n’était pas heureuse. En fait, je crois qu’elle en avait marre du golf et elle s’est suicidée. C’est tellement important d’être épanouie dans ce que l’on fait, de faire ce que l’on désire vraiment. On voit parfois des parents qui poussent leur enfant et qui vivent en fait leur rêve à travers leur fille ou leur fils. »

Bien que le golf prenne le plus clair de son temps, Cassandra Kirkland se réserve des plages pour se livrer à d’autres activités qui lui plaisent : d’autres sports, la lecture, les arts, des expositions. « J’ai fait pas mal de peinture quand j’étais plus jeune et je continue de temps en temps, je fais des tableaux, rien de spécial mais ce sont des petites choses qui me permettent de m’évader un peu. »

Mais il reste peu de place pour les distractions. Le golf étant un métier pour elle, Cassandra se doit de compléter ses revenus en participant notamment à des pro-am. « Il faut avoir un très bon niveau sur le LET pour bien vivre du golf. Nous, les filles, nous avons beaucoup moins d’argent que les garçons alors qu’on fait les mêmes sacrifices qu’eux. Peut-être que ça viendra un jour, comme dans le tennis. Heureusement, j’ai des sponsors qui m’aident, comme Honma et la Golf Court Academy du golf du Vaudreuil. »

Grâce à sa toute récente victoire au Fourqueux Ladies Open, Cassandra repart de plus belle, pleine de confiance et de motivation. « Je suis heureuse de jouer des tournois, d’être tout simplement sur les parcours, d’essayer de gagner. Avoir des objectifs, jouer contre les autres, tout cela me comble. En plus, le golf n’est peut-être pas le sport le plus physique mais il est l’un des plus complexes parce que le mental a une très grande importance. Et ça, ça me plaît ! Je me bats toujours jusqu’au bout même si ça se passe mal sur un parcours. J’ai un mental de gagnante, j’adore la compétition ! »

 

 

LET Live Scoring   LETAS Live Scoring
Turkish Airlines Ladies Open
National Golf Club
Belek, Antalya, Turkey
08/05/14 - 11/05/14
days
hours
mins
secs
Turkish Airlines Ladies Open
Current Conditions
Antalya, TU

Mostly Cloudy 22°
Wind: SSW 9.66 kph
Forecast
Thu - Partly Cloudy 14°-26°
Fri - Partly Cloudy 14°-26°
ISPS Order of Merit
Rolex Rankings Rolex Rankings
Rolex Rookie of the Year Rookie Of
The Year
ladies European Tour Videos
2015 Solheim Cup Tickets
LET Q-School LET Q-School ladies European Tour Videos
LET Q-School Honorary Membership ladies European Tour Videos
About LET Privacy Policy Site Map Job Opportunities Contact LET

Ladies European Tour Thrax Design